Non pas qu'elle ne l'ait jamais été, non non non... elle l'a été, mais je ne vous l'ai jamais montrée. Pourquoi ? Ben parce que voyez-vous, j'ai galéré pendant des mois avant d'obtenir quelque chose de satisfaisant, et quand je l'ai obtenu, j'ai déchanté. Et pourquoi ? Parce que la couleur mes amis, la couleur... que dire... le wengue, c'est super, franchement, j'aime beaucoup, mais alors, l'entretien, un vrai cauchemar ! La poussière, les poils de chats, les PATTES de chats, TOUT, je voyais TOUT et ça me rendait hystérique... et esclave du chiffon à ménage (mini deux fois par jour). Donc, impossible de garder cette table en l'état. Cela dit, si vous voulez un aperçu de ce à quoi elle ressemblait il y a encore 3 jours, vous suffit de regarder les photos avec l'urne de mariage, et vous en verrez un petit bout.

De toute façon, sont apparus dans ma déco ces derniers mois des éléments qui bouleversent tout. Le séjour va être entièrement repeint, il faut juste que je me décide sur les couleurs et c'est pas simple. Mais voilà, je prends une orientation "factory". Pour preuve deux casiers à clapets récupérés in-extremis avant qu'ils ne partent à la déchetterie :

 

001colonne 002colonne   013colonne 

... ainsi qu'une horloge offerte par ma belle-soeur :

003horloge 

Il m'a fallu composer et je me suis décidée pour un effet vieilli qui rappelle d'une part la patine de l'horloge, d'autre part la rouille qui commence à attaquer les casiers :

016patine horloge 

 015étiquette casier

Alors, oui, ça y est, j'y viens, la table, la voici la voilà !

025 table 

 026table

 027table

 035table

Evidemment, ça plaît ou ça ne plaît pas, car c'est particulier. Mais après un petit tour chez Maisons du Monde et un feuilletage méthodique de leur catalogue, je me suis laissée tenter par ce style.

Pour réaliser cet effet usé, j'ai gardé la couche de wengue que j'ai poncée au papier carrossier pour la délaquer et permettre l'accroche de mon acrylique grise (d'autant que le wengue était une glycéro).

Ensuite, j'ai fait couler de la bougie sur le plateau.

Puis j'ai passé 2 couches d'acrylique mate couleur grise.

Au bout de 24 h, j'ai lavé ma table à grande eau. La peinture mate n'étant pas lessivable, elle n'a pas eu de mal à s'enlever là où la cire avait coulé et à partir à d'autres endroits en insistant bien.

Pour finir, j'ai passé deux couches de cire antiquaire liquide et solvantée de ton naturel (et non incolore - donc légèrement teintée) afin de protéger ma table et de foncer légèrement le gris qui était trop clair. Je pense d'ailleurs (j'attends qu'il fasse plein soleil pour me rendre compte) que je passerai une troisième couche de cire liquide, mais couleur noyer, pour virer légèrement au gris-vert et m'approcher le plus possible de la couleur des casiers et de l'horloge, même si actuellement je n'en suis pas loin.

Voilà. Il ne me reste plus maintenant qu'à offrir le même sort à mon buffet afin d'avoir un ensemble coordonné. Ah, et finir mes suspensions pour éclairer la table.

A très vite.

EDIT : les petits photophores sont tout bêtes à faire : boîtes de petits pois ou de maïs, une Dremel et 10 mn plus tard, on allume les bougies et on a un ensemble sympa ! Mais faut aimer le maïs et les petits pois !

 

http://www.facebook.com/cadresetcarton